Damné

DAMNÉ

Création et reproduction

Bien que plusieurs races connaissent mal leur origine, tous savent comment les Damnés sont apparus. Une Oorok nommée Zepharosk a ouvert le Livre d’Efrava, libérant par ce fait même une vague d’énergie chaotique qui transforma le paysage en un cratère béant. Ce n’est pas seulement le paysage qui fut atteint, mais plusieurs des créatures qui ne furent pas tuées subirent des transformations répugnantes. Il est encore impossible de savoir pourquoi certains furent atteints et pas d’autres; la transmission de la déformation est très erratique. Si les deux parents sont Damnés, l’enfant le sera assurément, mais s’il ne s’agit que l’un d’entre eux, les résultats sont imprévisibles.

Rites et coutumes

Afin d’apaiser le courroux d’Efrava, une fête nommée la Sainte-Zepharosk est célébrée chaque année au printemps. Soit pour démontrer leur gratitude pour le «don» qui leur fut offert, soit pour éviter que ce sort s’étende davantage, la plupart des Damnés se réunissent pour l’occasion. Moult démonstrations et célébrations mettent en scène des serpents qui sont adorés ou sacrifiés pour la déesse. Bien que tous les Damnés ne portent pas la déesse dans leur cœur, il est pratiquement assuré qu’ils seront un jour submergés par une envie insatiable de vengeance…

Relation et style de vie en Sindar

De tous les regards qui se posent sur eux, les Damnés ne peuvent espérer autre chose que le dégoût, la crainte, la haine et parfois la pitié. Même les membres de leur race d’origine ne les acceptent plus et les rejettent par peur. Ils travaillent dans des conditions épouvantables pour un salaire de misère où aucun être doué de sens n’oserait mettre le pied. Ne pouvant trouver de métiers ou d’occupations plus nobles, certains tentent aussi de survivre en mendiant ou en volant. Entre eux, ils s’entraident et trouvent un réconfort dans leur malheur commun, mais ils sont toujours méfiants des gens «normaux». Ces derniers n’hésitent pas à les offenser et à les abaisser, mais les Damnés savent encaisser sans broncher, en attendant le jour où ils leur rendront la monnaie de leur pièce.

Description

Malgré les déformations, la race d’origine du Damné est facilement reconnaissable. Leurs vêtements sont souvent en loque et sales, parfois un nouveau morceau intact déniché quelque part s’ajoute au tout. Le Damné essaie de se couvrir le plus possible pour qu’on ne réalise par ce qu’il est, bien que ça le rende très suspect puisque bien des anomalies sont très évidentes. Tumeurs difformes, couleur de peau inhabituelle, masses suintantes, membre surnuméraire, la liste est longue…

Prérequis

  • Apparence de base d’une autre race
  • Au moins une mutation évidente (Main malformée et griffue, bossu, décomposition, etc.)
  • Approbation de l’équipe d’animation